Lutter contre les discriminations liées à l'identité de genre

Publié le

Lutter contre les attitudes, les propos, les violences et les discriminations dont sont victimes certaines personnes du seul fait de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, c’est défendre le droit de chacune et de chacun, notamment les homosexuels (lesbiennes ou gays), les bisexuels et les transsexuels, de vivre dignement aussi bien sur leur lieu de travail que dans leur vie privée.
Dans de trop nombreuses entreprises, pour mieux s’accaparer les fruits du travail humain, le patronat a besoin de peser sur les consciences des salariés, d’entretenir les confusions en les divisant et les opposant :
français / immigrés ou perçus comme tels,
femmes / hommes,
homosexuels, transsexuels / hétérosexuels...
Dans bon nombre d’administrations, d’entreprises et en particulier dans les comités d’entreprise les militants Cgt agissent contre les discriminations et pour l’égalité des couples quels qu’ils soient, avec ou sans enfant.
Ensemble, nous pouvons faire reculer l’homophobie, la transphobie, les tabous, les idées préconçues et non fondées pour imposer le respect de toutes et de tous.
Tous les couples, toutes les personnes doivent avoir les mêmes droits au travail et dans la vie.
La Cgt agit au plan national et international pour conquérir des droits selon quatre axes principaux :
combattre, dans et en dehors des lieux de travail ou d’études, toutes les discriminations dont les LGBTphobies ;
faire évoluer les mentalités par l’éducation pour transmettre les valeurs de citoyenneté, d’égalité, de solidarité, de respect et de fraternité ;
mettre à égalité de droits les différentes formes d’union (pacs, mariage, concubinage) y compris pour élever des enfants ;
abolir la répression basée sur l’identité sexuelle.
Que vous revendiquiez des droits, que vous soyez victimes ou témoins d’un fait de discrimination, vous pouvez, vous devez agir.
Ne restez pas seul. La CGT, au travers de ses élu-es et mandaté-es dans les entreprises, ainsi que de son réseau d’unions locales, qui vous permet, où que vous soyez, de rencontrer la CGT même si elle n’existe pas dans votre entreprise, est votre outil pour vous défendre au travail.
Prenez contact avec des militants de la Cgt ou avec le collectif Cgt de lutte contre les discriminations lesbiennes, gays, bi et transsexuelles
(Lgbt) : discrim-homo@cgt.fr ; 01 48 18 81 26.
 

Commenter cet article

caphi 13/07/2007 00:49

Bonjour,Votre article m'a intéréssé.Pour plus d'infos sur le sujet, voir mon blog récemment crée :  http://caphi.over-blog.fr.Bien à vouscaphi, journaliste et transsexuelle

Jacques 25/06/2007 06:22

Je n'ai pas besoin de trouver d'excuse. Mais dans un collectif lorsqu'on s'engage, on ne peut pas; le vendredi dire qu'on ne viendra pas le lenemain. Mais je suis flatté que mon absence à cette ceremonie entrin un réaction.Jacques

jb 25/06/2007 03:10

ha bien la buvette aux vignettes le samedi a vitrolles, vaut toutes les excuses du monde.je ne sais pas si frederico garcia llorca , ou aragon aurait apprecié

Jacques 23/06/2007 06:18

Pour Samedi, je serai de service à la buvette de la Fete du  quartier des vignettes, engagement pris depuis logtemps. Désolé.

jb 23/06/2007 00:16

c'est fou comme les gens travaille le samedi apres midi a 18 heures!!enfin j 'escompte sur la presence de coppola, sylvie andrieux bacquet, et samuel joshua  mais sans grandes illusionsconcernant l' adoption par les gays, je serais plus nuancé,  ma position perso pour moi est non, mais je ne suis pas le seul sur cette terre, donc je comprends les gays qui ont besoins de laisser une trace de leur passage sur terre, affection, etc.... mais pour une adoption simple et non pas pléniere.eduquons en priorité les adultes , les enfants dans l'ecole de la republique, il y a un enorme chantier a faire., lorsque l'on voit ce que les britaniques ont fait pour les gays, les parents d' enfants gays, mais aussi les enfants et ado gays  battus par leurs parents du fait de leur orientation sexuelle, la france a beaucoup de retard. et de cela personne n'en parle.le sucide de jeunes gays en france  est le + élevé en europea+jb