Après la mascarade de l’assemblée du 9 décembre 2007

Publié le

La section du 15° arrondissement de Paris écrit : La direction n’est pas arrivée à étouffer ce qui s’est exprimé massivement dans le parti, dans ses assemblées / le refus de la disparition du PCF
Pourtant tout a été tenté pour écraser cette volonté à commencer par Dartignolles qui fait une déclaration au Monde avant même de prononcer son rapport d’ouverture, suivi par une organisation « en ruche », et enfin les interventions limitées 44 pour 350 demandes de paroles
La démocratie bafouée une fois de plus
Que dire de la manœuvre de Bessac qui dans son rapport de synthèse fait dire le contraire des décisions des « ruches » se faisant tout de même désavouer par M.G.Buffet
 
Quelle démonstration anti-démocrate de ceux qui ne cessent de renvoyer l’URSS dans les poubelles de l’histoire. Il s’agit bien des mêmes réflexes de conservation du pouvoir contre l’avis des militants (telle la chambre des soviets dénaturée en chambre d’enregistrement)
Cependant la manœuvre a avorté, cette direction n’a plus le pouvoir de brader le parti des travailleurs qui est l’outil incontournable pour une transformation radicale de la société
 
ET MAINTENANT CAMARADES ?
 
De toutes parts est montée l’opposition au bradage et au glissement continu de notre parti vers la sociale-démocratie
Les cellules se sont réunies les sections ont voté massivement contre cette entreprise suicidaire, Les jeunes « Enfants de la crise du capitalisme »  font le choix du communisme
Telle la liste des jeunes des sections de Amiens, Bagneux, Bagnolet, Bourbon, Bordeaux, Brest, Coutras, Drancy, Epinay/Seine, Guîtres, Gennevilliers, Halluin, La Courneuve, Lyon , Marseille, Montreuil, Nanterre, Nantes, Paris 11°, Rennes, Strasbourg, Toulouse, etc. etc.
 
*Les groupes d’opposition se manifestent de plus en plus fortement
Il est maintenant urgent et nécessaire d’unir ces forces sur des bases communes et de construire un texte commun et mener une bataille commune Nos appréciations différentes sont a présent académiques, il s’agit de reconstruire la maison en partie détruite pas les aventuristes
Tels les communistes italiens orphelins de leur parti de classe don « la chose » demande son adhésion a l’internationale socialiste
Afin d’exiger que les responsables, élus dans nos directions fédérales et nationale, cessent de mener leur campagne de sabotage du parti.
S’ils le veulent, la porte du parti est ouverte afin de faciliter leur réinsertion chez les socialistes ou autres ! De toute façon nous voulons leur démission immédiate des postes de direction qu’ils occupent
 
Dehors dirigeants fêlons laissez les communistes de ce pays se préoccuper du sort des travailleurs en lutte pour leurs conditions d’existence. Le parti communiste ne vous appartient pas.
Le parti communiste est le bien des salariés, pas des petits bourgeois
           Dehors allez mener votre trahison de classe ailleurs.
                                                                                M.Mélinand    Décembre 2007
                                                                                         Sur le site « www.unitecommuniste.org »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article