Le CPE expliqué par le Premier Ministre et corrigé par Jacques

Publié le par Jacques LAMBERT

Le texte en noir est extrait du site du Premier Ministre. L’explication de texte en rouge, c’est moi.

Le Contrat Première Embauche (CPE) : toutes les réponses à vos questions

 1. Le CPE implique une baisse des salaires moyens pour les jeunes comme le faisait le CIP en 1994.

 

 

 

Effectivement le CPE ne comporte pas de garantie de rémunération. Mais quand il va falloir négocier, à poste et responsabilités égales, le salaire  risque d’être inférieur à ce qu’un jeune diplômé peut prétendre

Le CPE comporte une garantie de rémunération et en aucun cas, les rémunérations ne pourront être inférieures au régime commun des salariés. Le CPE n’est en aucun cas un nouveau CIP, ces deux contrats étant totalement différents l’un de l’autre. Ainsi, le CPE ne comporte aucune forme de salaire plafond.

2. Avec le Contrat Première Embauche, on est payé qu’au SMIC.

Effectivement le CPE ne comporte pas de garantie de Plafond, mais le niveau sera proche du plancher

Le salaire versé avec le Contrat Première Embauche ne comporte aucun plafond. Comme dans tout contrat de travail, il est fixé par négociation entre le salarié et l’employeur. Il faut également savoir que l’employeur est tenu de respecter, en fonction du niveau de poste occupé par le jeune, au minimum le salaire prévu par la convention collective dont l’entreprise dépend.

3. Le Contrat Première Embauche n’apporte aucun avantage au salarié par rapport à un contrat classique.

Aucun avantage, que des inconvénients comme : dormir dans sa voiture, ne pas savoir si on revient le lendemain au boulot, etc….

Le droit individuel à la formation sera ouvert dès la fin du 1er mois (dans les contrats à durée indéterminée, le droit individuel à la formation ne s’ouvre qu’au bout d’un an, il n’existe pas pour les CDD).

4. Le Contrat Première Embauche est un Contrat à durée indéterminée.

C’est tellement indéterminé qu’il peut finir du jour au lendemain.

Tout comme le Contrat Nouvelle Embauche, le Contrat Première Embauche est un CDI.

5. Entre 18 et 25 ans, on a droit qu’au Contrat Première Embauche.

Et pourquoi les patrons s’en priveraient-ils. Obligatoire, non, mais automatique, certainement

Le Contrat Première Embauche n’a aucun caractère obligatoire ou automatique. Ainsi, parallèlement au CPE, le CDI classique et le CDD existeront toujours. Le Contrat Première Embauche est une opportunité supplémentaire offerte aux jeunes et aux employeurs.

6. Le Contrat Première Embauche ne tient pas compte d’éventuels antécédents du salarié signataire dans l’entreprise.

Il faut encore qu’il y arrive. On a vu des entreprise mettre fin à un contrat pour relancer 2 ans d’essai par un changement de dénomination du poste

Le Contrat Première Embauche comporte une période de consolidation de l’emploi de 2 ans maximum. Or, les stages, les CDD, les missions d’intérim et les contrats en alternance effectués dans l’entreprise seront décomptés de cette période de consolidation. Ainsi, un jeune qui aurait déjà fait 6 mois stage et 6 mois de CDD dans l’entreprise n’aurait plus que 12 mois de période de consolidation.

7. Les femmes enceintes se retrouvent directement menacées par le Contrat Première Embauche car il pourrait permettre à leur employeur de les licencier sans motifs durant la période d’essai.

C’est arrivé avec le CNE, je ne vois pas pourquoi ils vont se gêner avec le CPE

On ne peut pas licencier une femme enceinte pendant la période de consolidation, au même titre que dans le cas d’un CDI classique. La période de consolidation ne permet pas de jouer avec les règles de base et de mettre fin au contrat en utilisant quelque type de discrimination que ce soit.

8. Le Contrat Première Embauche, c’est avant tout davantage de précarité dans le domaine de l’emploi.

Ah ça c’est vrai comme dirait la mère Denis !!! voir les réponses aux questions plus haut

Le Contrat Première Embauche prévoit des garanties spécifiques telle la protection renforcée en cas de licenciement. En effet, en cas de rupture du CPE après 4 mois, une allocation forfaitaire spécifique de 490 euros par mois, financée par l’État, sera versée pendant 2 mois au jeune lorsque celui-ci ne peut pas prétendre à l’assurance chômage.

9. La notion d’ancienneté est prise en compte par le Contrat Première Embauche en cas de rupture du contrat.

C’est quoi ancienneté ? 8 jours  ou 1 an et 23 mais, c’est léger comme ancienneté

Si le Contrat Première Embauche adapte la procédure de licenciement pendant les 2 premières années, le préavis est obligatoire et augmente avec l’ancienneté, et ce, dès la fin du premier mois.

10. Avec le Contrat Première Embauche, on n’a pas accès aux crédits bancaires.

Essayez d’aller voir un banquier et il vous demandera comment il va faire pour améliorer ses bénéfices. Voir ceux de BNP PARIBAS et SOCIETE GENERALE. Après TOTAL ce sont les star du CAC 40. Ils ne vont pas laisser un jeune leur abîmer la marge quand même !

La Fédération française des banques s’engage à traiter le Contrat Première Embauche - et le Contrat Nouvelle Embauche - comme le CDI pour accorder un prêt à la consommation ou au logement.

11. Avec le Contrat Première Embauche, l’accès au logement est facilité.

Allez dans votre agence immobilière la plus proche et racontez-nous comment ça se passe. Envoyez une copie de votre mail à Mr le Premier Ministre, je suis sûr qu’il apprendra des choses

Afin de faciliter l’accès au logement, les possibilités offertes par Locapass seront systématiquement proposées aux titulaires de Contrat Première Embauche lors de la signature du contrat. Ce dispositif donne droit à une avance de caution remboursable sans intérêt sur 3 ans et à une prise en charge par Locapass des loyers impayés pour une durée maximale de 18 mois.

12. Les Français sont plutôt confiants vis-à-vis de l’efficacité du Contrat Première Embauche.

Depuis le sondage, ils l’ont lu et on leur a expliqué, ils sont pour mais plutôt dans la rue. C’est un peu comme pour la constitution européenne, les Français lisent et après ils décident. D’ailleurs si ces dispositions avaient été dans le programme de l’UMP, vous ne seriez peut-être pas au pouvoir, Monsieur de VILLEPIN !!

Selon un enquête CSA / L’Humanité menée les 17 et 18 janvier 2006, 75 % des Français estiment que le Contrat Première Embauche permettra aux jeunes en difficulté d’avoir une première expérience professionnelle. De plus, 52 % (contre 43) pensent que le Contrat Première Embauche va permettre de réduire le chômage des jeunes en France. C’est un pourcentage extrêmement conséquent quand on connaît le scepticisme et le pessimisme traditionnels des Français vis-à-vis des mesures relatives à l’emploi

J'ai préféré le traiter avec de l'ironie car j'ai mon neveu, ma nièce et ma fille qui vont arriver dans les mois qui arrivent sur le marché du travail. Et je dois avouer que j'ai un peu les nerfs !!!!

Publié dans Debats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article