Je ne sais pas ce qu'on a gagné...

Publié le par Jacques LAMBERT

Ce matin  le CPE est mort.

 

L’extrait du récit du Nouvel Obs ce matin est édifiant. Il prouve que le Premier Ministre ne prend même plus l’eau, il a coulé !!! Mais ce n’est pas le « Redoutable » !!! Cet homme n’a pas d’amour propre, il l’a dit à la télévision, mais au point de ne pas démissionner alors que pour arrêter la crise il a fallu l’aide de l’orchestre au grand complet ! C’est un comble.

 

Depuis 10 jours ce n’est pas l’envie qui lui manque, c’est un successeur. Sarko n’a pas envie de se suicider politiquement, MAM traîne l’énorme casserole de l’épave flottante (le CLEMENCEAU), BORLOO n’a pas la carrure et les autres ténors ne veulent pas mettre les mains dans un système bloqué.

 

RAFFARIN a été plus courageux, il est parti, c’est cela « tirer les conclusions » lorsqu’on est premier ministre et qu’on met des millions de gens dans la rue par pêcher d’orgueil. Sarko a-t-il gagné ? Peut-être pas, si CHIRAC traite pour faire passer les socialistes, le Ministre de l’Intérieur sera de la revue pour 2007. MITTERAND l’avait déjà fait pour punir ROCARD !!

 

 

« Le Premier ministre était arrivé le premier, à 8h30, pour un tête à tête avec le chef de l'Etat au cours duquel il devait lui présenter la proposition de loi modifiant le CPE, élaborée à l'issue d'entretiens des parlementaires UMP avec les syndicats et d'intenses tractations ce week-end entre l'Elysée, Matignon et la place Beauvau. M. de Villepin a monté les quelques marches du perron sans un regard pour les nombreux journalistes présents.
M. Chirac, la mine grave, et Dominique de Villepin ont ensuite été rejoints à 9h par les ministres Nicolas Sarkozy, Jean-Louis Borloo, Gérard Larcher et Henri Cuq, les présidents des deux assemblées Jean-Louis Debré et Christian Poncelet, les présidents des deux groupes parlementaires UMP Bernard Accoyer et Josselin de Rohan et les rapporteurs de la loi sur l'Egalité des chances Laurent Hénart et Alain Gournac.
Le chef de l'Etat a donc fini par se rallier à la solution proposée par les parlementaires UMP dès vendredi. "La seule façon de sortir de cette affaire, c'est de proposer que le CPE soit remplacé, c'est-à-dire que le CPE disparaisse, qu'il n'y ait plus de CPE", avait estimé dimanche soir François Fillon, un proche du président de l'UMP Nicolas Sarkozy. Il serait "remplacé par un dispositif qui va permettre d'accéder plus facilement, pour les jeunes en difficulté, aux contrats qui existent déjà", à savoir le contrat jeunes en entreprise, le Civis et le contrat de professionalisation, avait-il avancé. Il avait souhaité "que ce texte soit discuté dès la semaine prochaine et qu'il soit si possible voté dès la semaine prochaine". AP « 

 

 

Peut-être que nous aurons la semaine prochaine un nouveau chef du gouvernement. On sera peinard, car d’ici les présidentielle, il n’y aura pas de bouleversements notables, plus que des promesses.

 

Entre l’UMP qui ne sort pas du populisme, et les socialistes empêtrés dans le trop plein de candidats, je ne suis pas optimiste !!!

Publié dans leblogdejacques

Commenter cet article