GOODYEAR DUNLOP

Publié le

GOODYEAR DUNLOP

 

 

Maxime GREMETZ a de nouveau  interpellé le Gouvernement pour que celui-ci applique le droit français à la direction de groupe multinational Goodyear Dunlop.

 

En effet, la lutte exemplaire menée par les salariés se prolonge.

 

Le tribunal de Grande Instance de Nanterre a mis en référé la validité de la restructuration en 4 x 8 des sites Dunlop (Amiens Sud) et Goodyear (Amiens Nord), contestée par référendum cet été, un PSE visant à supprimer plus de 400 postes sur le site de Goodyear a ensuite été annoncé pour cause d’opposition de la CGT.

L’assignation du syndicat CGT porte sur « la violation des prérogatives du CCE et des CE du groupe quant à la consultation et la restructuration des établissements d’Amiens » et concerne donc le groupe GDFT (Goodyear-Dunlop-Tires France).

 

J’appelle à exprimer toujours plus fort la solidarité avec ceux qui luttent pour leur emploi et leur condition de vie.

 

 

Publié dans Maxime GREMETZ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article