45 000 euros reste dans les caisses de l’Etat

Publié le

On se doutait que cette Direction qui avait décidé de présenter un candidat contre le Député sortant Maxime GREMETZ, et l’avait soutenu y compris sur place par sa première dirigeante n’ai pas envie que 1 200 communistes de la Somme dont un député, de nombreux conseillers régionaux et conseillers généraux, maires, adjoints, conseillers municipaux puissent participer au débat et aux décisions du congrès.

Comment, en bafouant complètement les statuts, qui dit que « tout nouvel adhérent a le devoir de payer ses cotisations. Cela lui donne la possibilité, en étant à jour, de voter. » C'est-à-dire de décider et d’influer sur les choix et la ligne politique.

On fait silence sur cette scandaleuse attitude, mais il y chaque année une échéance financière importante.

En effet, avant la fin novembre, les députés doivent donner leur accord à la présidence de l’Assemblée nationale, de verser la deuxième partie de l’aide publique aux partis ; ce que Maxime GREMETZ avait fait en 2008 puisque qu’un engagement était pris de rétablir dans leurs droits statutaires les 1 200 communistes de la Somme, dont lui-même.

Depuis : silence total. Ce matin, qui était le dernier délai pour décider. Le député s’est vu transmettre le message officiel suivant : « La direction au plus haut niveau a pris la décision de ne pas répondre à la demande des communistes de la Somme ».

Dans ces conditions, Maxime GREMETZ, dont l’intégrité, la franchise, l’attachement au respect des engagements pris, ne signera pas pour que 45 000 euros aillent à une telle direction.

Le besoin d’argent pour le PCF et l’Humanité, n’est pas assez fort pour qu’enfin cette direction fasse respecter les droits de 1 200 communistes de la Somme, prévus dans les statuts. Ces 45 000 euros resteront à l’Assemblée nationale, donc aux contribuables français.

Publié dans Maxime GREMETZ

Commenter cet article

ZADIG 09/12/2008 23:26

La décision de Maxime Gremetz est honnête et claire.A surveiller l'opération de Scission du trio droitier Hue/Gayssot/Braouezec avant le congres, téléguidée par le PS. Elle pourrait conduire in fine à la réintégration des vrais communistes sans carte...

jb 04/12/2008 18:21

slt jacquesmalheureusement  tu devais t"en douter depuis longtemps!!je regrette  que ce débat à l'interieur d'un parti 'au ps', c'est pareil, donc je regrette que l'on confisque cette démocratie interne,  après comment faire confiance aux militants!!!! lorsque un direction va dans le mur!!!