Le front de gauche aux européènnes

Publié le

Dernier épisode des aventures de la 7ème Compagnie.

Après nous avoir montré l'étendue de leur incompétence à faire progresser leurs partis, après avoir éliminé tous ceux qui essayaient de les empêcher de ruiner les structures qui pouvaient donner de l'espoir, avoir écarté tous ceux qui travaillent au quotidien dans les Zones Industrielles, nos héros, Pierre MONDY (JL MELENCHON), Jean LEFEVRE ( Patrick Le HYARIC) sous les ordres de Robert LAMOUREUX (MG BUFFET) ont participé à l'élection aux municipales de candidats socialistes dont ils assument pleinement aujourd'hui la gestion immorale des collectivités locales et territoriales.

Le nouveau défi de ces joyeux lurons débonnaires, c'est de nous montrer que l'on peut être incompétent dans un groupe aussi réduit qu'inutile dans les instances européennes.

En effet, leur travail fini avant même d'être commencé dans les villes et régions où ils ont mandat, ils vont s'occuper de l'Europe, celle là même contre laquelle ils avaient poussé les gens à voter.

Cette mission est digne de celle qui avait été donnée aux chevaliers qui partaient en croisade. Sauf que d'un point de vue cinématographique, on est plus près de "Sacré Graal" du Monty Python que d'"IVANHOE".

Nos templiers des temps modernes, notre 7ème compagnie, parviendra-t-elle à avoir des élus aussi ridicules au niveau Europeen qu'au niveau national ?

Ce serait bien pour l'Huma, qui après avoir une chance que Laurent soit plus occupé au PCF (manque de bol) et que Le HYARIC mange des frites à Bruxelles et des saucisses à Strasbourg, il pourrait recruter deux dirigeants pour un journal qui ne pourrait pas aller plus mal.

L'ESSONNE y gagnerait aussi, Melenchon ne sera pas renouvelé dans son mandat de Sénateur. et peut êtrte qu'un élu serait plus investi de sa mission de proximité que de voyages chez Hugo CHAVEZ, qui ne doit pas avoir besoin de celui qui n'a jamais été élu au suffrage universel.

On peut regretter que Marie George BUFFET n'ait pas envie d'aller prendre l'air au pays de la Choucroute, ou à celui de la "Moules Frites", les Wallons qui auraient envie d'être rattachés à la France changeraient peut être d'avis.

Ce qui est grave, c'est que dans cette pente beaucoup sont en train de glisser. André GERIN se tient à la rampe comme il peut, André CHASSAIGNE est dans la descente en fidèle serviteur de ce qu'on lui a éxpliqué être la cause.

Je vous donne rendez-vous pendant la campagne pour m'amuser avec vous de leurs exploits.

Lequel criera "j'ai glissé, Chef" le premier ?

Leurs slogans pour la campagne : "La lutte des places" et "Mon Royaume pour un mandat de planqué"

Publié dans Debats

Commenter cet article

jb 29/03/2009 18:05

+ 200%menlenchon s'est vautré lamentablement dans sa tentative d'union des gauchesles alters, NPA, et touti quanti sont éllés broutés ailleursMGB a critiqué mon rappeur preferé, c'est son noujveau  jobje lui ai donc repondu

ZADIG 29/03/2009 11:38

Je pense que les listes de Buffet/melanchon feront moins que les 1,93% de casimir aux présidentielles.Le pOE (ancien PT et OCI dont est issu Mélanchon) et LO feront plus...