Alors tu as la frite ?

Publié le par Jacques LAMBERT

Les salariés de « FLODOR » avec la CGT toujours en lutte

 

 

Rappel : en 1991, UNICHIPS rachetait l’usine de Péronne qui employait 400 salariés ;

 

Leur volonté étant d’obtenir coûte que coûte la marque FLODOR, numéro 1 sur le marché des chips ‘c’était pour eux, des profits gigantesques assurés).

 

En 10 ans, UNICHIPS a organisé un scénario machiavélique, seuls la marque et le savoir faire des ouvriers les intéressaient.

 

Pendant ces années, ils n’investissent pas, la gestion est déplorable, ils organisent le déclin du site de Péronne ; les effectifs passent de 400 à 200. Il fallait presser le citron : maximum de rendement pour un maximum de bénéfice avant délocalisation.

 

C’est en 2003, vous vous en souvenez qu’ils tentent de vider en douce l’usine ; leur projet sera contrarié par la vigilance du personnel qui avec la CGT avait organisé la surveillance du site.

 

L’activité reprendre en partie jusqu’à la liquidation judiciaire en février 2005.

 

Depuis moins de 10 % des salariés licenciés ont retrouvé l’emploi.

 

Les salariés avec la CGT et le soutien des politiques conscients, poursuivent leur lutte pour faire PAYER UNICHIPS.

 

Plusieurs actions en justice sont en cours :       

 

- la marque (gagnée en saisie conservatoire).

 

                                   - le PSE (plan de sauvegarde de l’emploi déjà jugé insuffisant).

 

                                   - les prud’hommes (en attente du PSE).

 

                                   - décision de la compétence territoriale le 1er décembre 2006.

 

Ce sont les salariés qui, par leur travail ont fait la valeur de la marque FLODOR : UNICHIPS doit être condamné.

 

Ils sont victimes de l’appétit féroce des actionnaires qui, sans scrupule et sans remords brisent la vie de centaines de familles et cassent le potentiel industriel national.

 

Ensemble et mobilisés, nous exigeons que : JUSTICE soit faite pour LES FLODOR.

 

 

Un combat juridique long et onéreux qui nous contraint aujourd’hui à faire appel à votre générosité par le biais d’une association récemment créée : FLODOR SOLIDARITE.

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

Vous pouvez envoyer par chèque à l’ordre de FLODOR SOLIDARITE chez Madame Brigitte PRACHE – 18/20 rue de Saint Jean 80200 PERONNE ou contacter Monsieur Angelo ONDICANA (Président de l’association) au 06.79.84.64.15

 

Publié dans leblogdejacques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article