Il y a quand même des points positifs

Publié le par Jacques LAMBERT

L’analyse est claire. Lorsqu’il y a fort taux de participation, les choses ont une place plus juste.

 

Le 21 avril 2002 est loin, et pour sa dernière campagne, LE PEN n’aura pas eu le feu d’artifice qu’on nous avait promis. (j’avais même lu un commentaire nous promettant 5 fois plus important).

 

Quand au résultat de la gauche du « NON », il est stable autour de 10ù. Ce qui signifie que plus la participation est importante, plus le score du FN baisse, mais le score de la gauche populaire ne bouge pas.

 

Bien sûr, il ne faut pas négliger ceux qui ne voulaient pas voir un 22 avril se reproduire et qui ont voté pour les candidats imposés par les média. Si François BAYROU n’avait pas eu l’intelligence de mettre le pied dans la porte de TF 1, il aurait souffert. Combien d’électeurs de la gauche du « NON » ont eu la possibilité de voter contre une SEGOLENE qu’ils ne voulaient pas et contre SARKO qu’ils ne veulent toujours pas ? Nous ne le sauront pas, mais j’en connais issus de collectifs du « NON » même à Vitrolles.

 

Aujourd’hui c’est BAUROU qui a les cartes en main. La situation est claire et tant mieux pour nous. Le PS fait les yeux doux à la droite molle de BAYROU. C’est parfait, les électeurs ne se feront pas avoir aux législatives. D’ailleurs, nous n’avons pas fait campagne. C’est la mort dans l’âme que nous avons voté MGB, et c’est logique qu’aujourd’hui nous réclamions qu’elle tire devant tous les communistes rétablis dans leurs droits les conséquences de sa stratégie que nous savions perdante et qui nous a valu d’être mis au ban du Parti.

 

Que le CN est le courage de faire en sorte que nous soyons régularisés, qu’un congrès soit organisé, et nous enregistrerons la démission de l’équipe en place au grand complet. Une autre équipe les remplacera pour reconstruire le PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS.  

Publié dans leblogdejacques

Commenter cet article

jacques 27/04/2007 15:26

Franck,
Hier c'est le passé. En 1998, j'avais quitté le Parti en attendant des jours meilleurs. Mais ils ne viendront pas sans nous. Si les 70 réintègent le parti, avec les centaines qui veulent aujourd'hui changer les choses, nous pouvons faire ce qui n'était pas possible il y a 10 ans. Nous avons maintenant des arguments pour leur dire d'arrêter les frais. Faisons le, rejoignons les structures qui veulent nous acceuillir et prenons les choses en main.
Ce sera un bon début, personne ne pourra nous reprocher de nous limiter à critiquer sans rien faire.
Jacques

franck 27/04/2007 14:05

Bien sur il faut que la direction quitte son poste maintenant et laisse la place a de vrai marxistes et de vrai communiste pour reprendre en main le PCF
 

Le PCF partie des ouvriers il est devenu le partie de la médiocrité.
 

Hue à 3% est au sénat mgb à 1,9 au panthéon
 

 En 1998 j ai fait parti au régional de la fronde avec 120 adherents  anti hue au coté de jaques Vovard d’Argenteuil, Christophe Goudelin de Taverny, Laffitte Mourad de Bezons etc.., liste conduite par le camarade Revardel. A l’époque nous s’avion qu’il était en train de liquider le pcf. alors inutile de polémiquer il fallait en 1998 être solidaire avec les70 camarades qui vous ont alerte puis qui ont à était exclu du parti. Franck de Taverny
 


 

Nicolas 27/04/2007 13:22

Je suis d'ac avec toi Jacques, il faut que la direction quitte son poste et laisse la place a de vrai marxistes et de vrai communiste pour reprendre en main le PC

marie 27/04/2007 11:41

la journal le monde censure mon article
Si José Bové est paysan c’est parce qu’il est zoophile. Voilà le thème de mon article. Et j’en apporte les  preuves . Je cite le témoignage accablant d’une chèvre qui a contracté une chaude pisse à la suite de relations sexuelles non consenties avec José. Ben, oui, j’ai fait une longue enquête en envoyé spécial sur le plateau du Larzac... Je me réfère aussi à la relation écrite de deux brebis qui ont subi des attouchements du temps de leur jeunesse. Je suis allé les rencontrer dans leur maison de retraite de Lozère. Et puis je cite très longuement la déposition devant le juge d’instruction d’un taureau jaloux d’avoir vu tout son troupeau suborné par José le serial forniqueur. Avec une photo de l’hôtel de la Région Languedoc. Et une autre photo où l’on distingue un T shirt de la confédération paysanne dans un champ de maïs. Et alors ?
 

cicéron 26/04/2007 22:58

Mon commentaire était juste , non ?? 5 fois PLUS de voix  que les communistes en voie de disparition
PARI GAGNE