Comment cotiser plus logtemps si on est mort ?

Publié le

Contre les cancers professionnels

 
Des personnalités et le réseau "prévenir les cancers d’origine professionnelle" lancent un appel à la mobilisation.

Dans le cadre du "Grenelle de l’environnement", Hervé Bramy, président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Annie Thébaud-Mony, directrice de recherche à l’INSERM, Jean-Paul Tessonnière, avocat, et le réseau "prévenir les cancers d’origine professionnelle" lancent

L’APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LES CANCERS PROFESSIONNELS


► En France le nombre de cancers a doublé en vingt ans, atteignant 280 000 nouveaux cas par an. Les cancers sont devenus la première cause de mortalité masculine en France.
► Entre 45 et 54 ans, un ouvrier a quatre fois plus de risque de mourir par cancer qu’un cadre supérieur. La France détient le triste record européen de mortalité par cancer avant 65 ans.
► Dans le bâtiment, la maintenance industrielle, l’industrie, le nettoyage, la réparation automobile, des millions de salariés sont exposés à des agents cancérogènes. Les plus touchés sont les femmes et les hommes travaillant en sous-traitance et en intérim.
► L’importante sous-estimation des cancers d’origine professionnelle est officiellement reconnue, leur coût demeure à la charge de l’assurance-maladie, ce qui exonère les employeurs de leurs charges et creuse le déficit de la sécurité sociale.
► Ignorant ces constats accablants, et divers études et travaux, le récent rapport des Académies de médecine et des sciences sur les causes du cancer reporte la responsabilité exclusive de cette catastrophe sanitaire sur les comportements individuels, passant sous silence la responsabilité des industriels et des employeurs.

STOP
Il y a urgence à agir en termes de politique de santé publique, de politique de sécurité environnementale et de reconnaissance des droits fondamentaux de la personne humaine.

Alors que des alternatives existent, comment – après le scandale de l’amiante – justifier que des directions d’entreprises soient autorisées à utiliser des substances reconnues dangereuses ? Comment accepter qu’elles puissent garder secrètes les informations dont elles disposent sur des substances toxiques, dès lors que la quantité produite est inférieure à 10 tonnes ?

Cette situation appelle à des réformes profondes et urgentes
► Pour le développement de la recherche publique sur les toxiques, la mise à jour régulière de la liste des produits considérés comme tels et la mise en pratique d’une véritable veille sanitaire concernant les cancers liés au travail.
► Pour le respect des règles du Code du travail concernant l’obligation de sécurité des employeurs, l’information obligatoire des salariés et la délivrance d’attestations d’exposition, la constitution d’une mémoire des expositions tenant compte du délai d’apparition des cancers après exposition (de 10 à 40 ans) et un suivi médical effectif des salariés exposés.
► Pour des formations adaptées et des droits nouveaux pour les comités d’hygiène et de sécurité, mais aussi pour les salariés des PME-PMI, TPE, ceux de la sous-traitance et les intérimaires qui ne bénéficient pas de ces comités.
► Pour l’inscription de la poly-exposition aux cancérogènes dans les tableaux de maladies professionnelles et la simplification des procédures de reconnaissance en maladie professionnelle.
► Pour une véritable reconnaissance de la responsabilité pénale des employeurs et des donneurs d’ordres.
► Pour une véritable prise en compte de cette situation dans le plan cancer de l’État.

SONT MOBILISÉS :
Hervé BRAMY, président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis - Ronan KERREST, vice-président du Conseil général chargé de la santé.
SYNDICATS : Thierry DUMEZ, secrétaire général de l’Union départementale CGT 93 - Alain DELUCHE, secrétaire général adjoint Union départementale CFTC 93 - Reza PAINCHAN, secrétaire générale de l’Union départementale FO 93 - Pierre SCARFOGLIERO, secrétaire général de l’Union départementale CFDT 93 - Guy TRESSALET, secrétaire général FSU 93 - Arnaud DUBUISSON, secrétaire général de l’Union départementale CFE CGC 93 - Sylvie SOVEAUX, Solidaires 93 - Geneviève Barbier syndicat de la médecine générale.
MUTUELLES : Nicole RAYNAL, Mutuelle familiale - Pierre BERNIERE, délégué général des Mutuelles de France - René DURAND, Mutualité de la Seine-Saint-Denis - Gérard LEBLANC, directeur de préformence, mutuelle dédiée de la MNFCT - Eric Marazanof, président de la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales.
SCIENTIFIQUES, CANCEROLOGUES, MEDECINS UNIVERSITAIRES : Jacques BRUGERE, cancérologue - Pascale BRUNEL, cancérologue - Annie THEBAUD-MONY, directrice de recherche INSERM - Jean-Luc BREAU, cancérologue - Henri PEZERAT, toxicologue, directeur de recherche honoraire au CNRS - Paul JOBIN, maître de conférences Université Paris 7 Diderot - Didier Menard, médecin généraliste Saint-Denis - Eric MAY, président de l’Union syndicale des médecins de centre de santé - Jean-Michel STERDYNIAK, médecin du Travail, membre du Bureau national du SNPST - Jean-Pierre SIGAUD, docteur, Mutuelle de Provence - Alain BREMAUD, médecin, centre de santé - Françoise AZAN-DELION, médecin, Secours populaire français - Sylvie PLATEL, chercheur GISCOP 93 - Christophe COUTENCEAU, chercheur GISCOP 93.
INSPECTION DU TRAVAIL : Sylvie CATALA, inspectrice du travail, membre de l’Association L611-10 - Martine MILLOT, inspectrice du travail, membre de l’Association L611-10 - Jean-Pierre MATEO, administrateur CFTC à la CPAM 93, président de la commission médicosociale.
ASSOCIATIONS : Alain BOBBIO, ADDEVA 93 - Michelle GIACOMINI, présidente Horizon cancer - Danielle RENAUD, Horizon cancer - Marie-Madeleine TOSQUE, Femmes Solidaires.
ET : Jean-Paul TEISSONNIERE, avocat - Jean-Louis FRISULLI, Sud Poste 93 - Philippe LEPELTIER, CFTC Métallurgie 93 - Claudie AUFORT, FSU 93 - Mohamed KHERMICHE, Sud PSA 93 - Roger GIMENEZ, Sud PSA 93 - Christian TESSIER, secrétaire général CGT Construction 93.

Publié dans Debats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ZADIG 26/02/2008 22:47

Que penses-tu du prosnostic qui annonce la défaite de Gaudin.On parle de plus en plus d'une crise politique majeur au plus au niveau de l'ETAT (Sarko:je l'avais annoncé dés début juin est une catastrophe pour la droite au sens large, j'y inclus tous les barons du PS qui l'on rejoint).-Echec total sur le pouvoir d'achat-Servilité vis à vis de BUSH junior-Négation de la république et de la laicité-Mépris pour les choix du peuple souverain (TCE)-Mépris pour le peuple jusqu'à l'injure et vie dissolue dans les milieux dorés du chow-bizz(Et la liste est encore longue....EN GROS CELA PEUT CONDUIRE A UNE CONFRONTATION VIOLENTE ENTRE LE PEUPLE ET LE PETIT ROI HONGROIS (ET NAZILLON)Après les municipales tout peut arriver, on en est làZADIG