CASSIS, son port,ses calanques et ses licenciements

Publié le par Jacques LAMBERT

Depuis le 10 Janvier, les salariés de Diebold à Cassis occupent leurs usines pour protester contre la fermeture du site.

 

 

 

Cette délocalisation, sans motif, est une fois encore la destruction d’emplois industriels et la mise au chômage de 130 salariés, au mépris des engagements pourtant pris, dans un premier temps par la direction, au début de l’information et la consultation des instances représentatives du personnel.

Le 8 janvier 2007 la Direction a décidé de notifier les licenciements économiques malgré que la consultation du CE ne soit pas encore terminée.

 Cette décision est, de plus, prise sans tenir compte des propositions et engagements pris et acceptés lors des différentes tables rondes préfectorales, notamment celle du 19 décembre 2006 où par exemple le préfet et le président de la CCI ont reconnu l’insuffisance du cabinet de ré-industrialisation DML, dans ses recherches permettant l’employabilité des salariés de Diebold.

Cette société mandatée par la Direction s’est contentée de présenter le projet Moteur Baudoin qui se limite à la création de 40 emplois sur les 3 prochaines années, sans aucune garantie et engagement ferme et suspendue a une éventuelle croissance de l’activité.

C’est pourquoi nous appelons les travailleurs des Bouches du Rhône à marquer leur solidarité avec les salariés de Diebold pour leurs permettre de maintenir leurs emplois sur Cassis.

              Nous appelons à un rassemblement devant leur entreprise 

 

Jeudi 25 janvier 2007

 

à 12 heures

Publié dans leblogdejacques

Commenter cet article