Pas-de-Calais : le PCF va gagner le canton de Houdain (malgré le désaveu du PG)

Publié le par leblogdejacques

Pas-de-Calais : le PCF va gagner le canton de Houdain (malgré le désaveu du PG)

Le PCF va gagner un canton dans le Pas-de-Calais.

Dimanche 13 juin avait lieu le premier tour de l’élection cantonale partielle de Houdain, convoquée à la suite de la démission du conseiller général PS, Alain Wacheux, touché par la loi sur le cumul des mandats.

 

Les candidats du PCF, Daniel Dewalle de Houdain et sa suppléante Annick Duhamel de Bruay-la-Buissière sont arrivés en tête, avec 35,5%. Ils devancent le candidat du PS (31%). Celui-ci s’est désisté et aucun autre candidat ne peut se maintenir au second tour. 

En 2004, le PS avait obtenu 38,4% et le PCF 24,4%.

Les candidats communistes progressent notablement dans les quartiers les plus populaires de Bruay et obtiennent 58% à Houdain, dans un contexte de forte abstention (75%).

Ces résultats particulièrement intéressants sont largement à mettre au compte de l’action militante intense du Parti dans le secteur, notamment pour la défense des services publics et de leurs antennes de proximité.

Le Parti de gauche avait publiquement condamné la candidature communiste « rompant avec la stratégie du Front de gauche ». Son action politicienne de sape n’a pas entravé la poussée du vote communiste, au contraire.

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué du PG, diffusé pendant la campagne. Il est édifiant sur les pratiques et les conceptions du « Front de gauche ».

 

COMMUNIQUE DU PG-62 :

« Elections cantonales à Houdain

Le Parti de Gauche du Pas de Calais constate que la PCF a décidé de se présenter seul à l’élection cantonale de Houdain. Nous désapprouvons que le PCF local rompe ainsi avec la stratégie du Front de Gauche.
Le Parti de Gauche regrette que le formidable élan citoyen amené par le Front de Gauche lors des européennes et des régionales soit affaibli par une vision boutiquière.
Cette position locale, divergente de celles exprimées par la direction nationale du PCF, contribue de façon désastreuse à désorienter nombre de sympathisants qui percevaient dans notre front, une dynamique politique à la fois capable d’inverser le rapport de force à Gauche et de battre la droite.
Nous restons pourtant pleins d’espoir et de confiance vis-à-vis de notre électorat qui saura, lors de futures élections, rejoindre le Front de Gauche et notre démarche de rassemblement. »

ET VOILA UNE PREUVE QUE SANS LA BANDE DE L'EX SENATEUR ON PEUT GAGNER!

Sans le groupuscule on gagne !

Publié dans leblogdejacques

Commenter cet article

ZAPATA 04/07/2010 11:15



Cela montre tout simplement que le PG de Mélanchon est là pour empècher le PC de renaître. Mélan, le trés anti-communiste, est en fait en service commandé par le PS de DSK et Aubry pour flinguer
le PC, et la clique Hue/braouezec/Buffet/Laurent/Tartignole est aussi complice de cela...